AjustoAjusto logo
chauffage gaz
08 févr. 2021

Combien coûte une installation de chauffage au gaz ?

Quentin
Door Quentin
  • Leestijd: 2 minuten

Les chaudières au mazout devraient voir la fin de leur commercialisation en 2035. Si la vente de chaudière sera alors interdite à cette date, les utilisateurs de chaudières eux, pourront continuer à s’approvisionner en mazout pour se chauffer. Mais certaines régions, comme la Flandre et la région de Bruxelles-Capitale, envisagent sérieusement d’avancer cette échéance. Une des alternatives à cette énergie est le gaz, plébiscité par de plus en plus de monde. Alors quel est l’intérêt de basculer sur un chauffage au gaz ? Il n’est pas anodin. En effet, associé à un entretien et contrôle périodique, il permet d’économiser sur certains points, mais également de produire moins de CO2.

Le gaz, une source d’énergie confortable

En faisant appel à un chauffagiste qualifié pour installer un système de chauffage au gaz, vous pouvez bénéficier d’une prime spécifique dans certains cas. En effet, le gaz est une énergie fossile qui émet moins de CO2 que le mazout, et se combine tout à fait avec d’autres énergies. Vous pouvez ainsi coupler l’utilisation du gaz à de l’énergie solaire, de l’aérothermie ou de la géothermie. Moins onéreux à l’achat qu’une chaudière au mazout, une chaudière au gaz requiert également moins de contrôle. L’entretien et le contrôle périodique obligatoire par un chauffagiste qualifié, souvent réalisés en même temps, ne doivent avoir lieu que tous les 2 ans.

Une réglementation qui s'assure de la sécurité des personnes

Vous devrez faire appel à un organisme de contrôle agréé lors de la mise en place d’une nouvelle installation de chauffage au gaz, mais également tous les 2 ans lors de la visite d’entretien obligatoire. L’entretien de la chaudière peut être fait en même temps que le contrôle, par le même technicien. C’est pourquoi ils sont pratiquement toujours réalisés conjointement. Ces contrôles obligatoires sont détaillés sur le site energuide.be

Le diagnostic PEB, lui, est valable 5 ans. Il doit être réalisé par un conseiller chauffage PEB de type 2. Ce dernier vous délivrera une attestation de contrôle, qui sera à conserver jusqu’au prochain diagnostic.

Une installation et un contrôle moins coûteux qu’avec le mazout

En moyenne, le coût de l’entretien et du contrôle périodique est de 149€ TVAC. Obligatoire, deux inconvénients majeurs sont à prévoir en cas d’oubli. Tout d’abord vous êtes passible d’une amende, et l’assurance ne prendra pas en charge les frais occasionnés en cas d’incendie. En effet, elle vérifiera si le contrôle a été fait. Ensuite et surtout, le rendement de votre chaudière diminue lorsque l’entretien n’est pas fait, et celle-ci s’use plus rapidement. En moyenne, on estime que ce rendement baisse de 5 à 12% si l’on n’est pas vigilant. Enfin, une prime de remplacement combinée à une prime à la rénovation de cheminée est possible. Pour cela, renseignez-vous facilement via gas.be.

Globalement, le coût moyen d’installation est estimé à 800€ HTVA. Il faut ajouter à cela le prix de la chaudière estimé entre 1500 et 4000 € TVAC. Selon le nombre de radiateurs à chauffer, et la surface de votre habitation, les coûts fluctuent évidemment. C’est pourquoi il vaut mieux faire appel à un chauffagiste qualifié, afin d’obtenir un devis gratuit.

Quentin

Geschreven door Quentin

Content specialist Ajusto