AjustoAjusto logo
Haie
15 nov. 2021

Comment tailler proprement ses haies ?

Xavier
Door Xavier
  • Leestijd: 3 minuten

La taille de haie est une opération courante et aisée en apparence. Nous avons tous en tête l'image d'un voisin ou d'un parent debout sur son échelle, le taille-haie en main. En réalité, tailler proprement ses haies est une autre histoire, qui demande une bonne dose de préparation et de savoir-faire. Qu'il s'agisse d'élaguer ou de redessiner vos haies, le jardinier professionnel est là pour vous aider.

Se préparer : du projet à la haie

Tailler ses haies ne s'improvise pas. Vous devez connaître votre haie, prévoir la forme que vous désirez lui donner, et vous équiper. Tailler proprement signifie de façon régulière, esthétique, mais aussi en respectant la plante. Brise-vent ou brise-vue, la haie est un arbuste vivant. Une haie de troènes, de lauriers ou de buis, demande un entretien et des outils de coupe bien spécifiques. Sa longueur, sa largeur, sa profondeur, le diamètre de ses branches conditionneront le type d'élagage et d'outil.

Comme pour tous les travaux d'extérieur, il vous faut une tenue et des outils appropriés. Des gants, des lunettes ou un masque à visière, un casque ou des bouchons d'oreilles feront l'affaire. Un escabeau, une échelle double, voire à trois plans ou un échafaudage peut être nécessaire. Un râteau et de quoi transporter les chutes de haie, que vous prévoyiez un compost ou non, sont indispensables. Enfin, le choix du taille-haie sera décisif et ne doit surtout pas être pris à la légère.

S'équiper : le choix du taille-haie

Écologique et économique, la cisaille est un outil séduisant, mais fatiguant. Son maniement précis, exigeant et répétitif, expose aux tendinites. À l'usage, le taille-haie électrique se révèle plus pratique et efficace. Sur le marché destiné aux particuliers, les sans-fils tiennent peu la charge et sont longs à recharger. Et quoi de plus agaçant que de devoir s'interrompre sans cesse ? Les heures passent, la météo change, et c'est toute la taille qui est compromise. Le taille-haie perd en puissance, accroche et abîme les branches. Un faux mouvement et la fatigue aidant, on a tôt fait de se blesser.

Dans la majorité des cas, le taille-haie électrique filaire sera le plus adapté. À condition de prendre garde à ne pas couper le fil avec sa propre lame. Il est idéal pour des haies moyennes à grandes et un entretien régulier. C'est un choix raisonnable sur le plan de l'autonomie, de la puissance, et de la sécurité. Pour les travaux importants, qui s'apparentent davantage à un élagage qu'à une taille d'entretien, un taille-haie thermique est recommandé. Muni d'un moteur à essence, il allie puissance et autonomie, mais est aussi plus cher, plus lourd et plus difficile à manier.

La bonne pratique : tailler mieux pour tailler moins

Contrairement aux idées reçues, la haie ne demande pas un entretien aussi régulier que celui d'un gazon. La connaissance de l'arbuste, son exposition et son arrosage, et une taille rare, mais appropriée sont recommandés. Une à deux tailles suffit généralement : sévère à la fin de l'hiver, et d'entretien au début de l'été ou à l'automne selon les variétés. La taille se fait généralement au cordeau, avec une corde tendue entre deux piquets. L'essentiel étant de toujours manier le taille-haie du bas vers le haut en respectant le sens des branches.

Mieux ce travail sera fait, moins il sera nécessaire. L'on peut commencer indifféremment la taille par le bas ou par le haut en fonction de la forme souhaitée. Celle-ci peut être arrondie ou rectangulaire, resserrée ou évasée au sommet. Selon les spécificités de l'arbuste, l'on peut librement s'adonner à toutes les formes de sculpture permises par l'art topiaire. Le taille-haie télescopique, dit aussi sur perche, sera ici sans aucun doute votre meilleur allié. Le plus souvent thermique, il demeure réservé au jardinier professionnel et paysagiste. Une fois la taille réalisée, le paysagiste peut également vous débarrasser de vos déchets verts.

À savoir : certains arbustes, comme le laurier-rose ou palme sont lents à se décomposer, toxiques et nocifs en paillis. Il faudra donc envisager, non seulement un espace pour l'entreposer, mais aussi un passage rapide en déchetterie.

Tailler proprement ses haies est très satisfaisant, si tant est que cela soit bien fait. De nombreuses méthodes et astuces existent, qui feront de vous au fil du temps et de la pratique un taille-haie warrior. En attendant, pour tout conseil et en cas de travaux d'élagage importants ou délicats, n'hésitez pas à faire appel à un jardinier professionnel. Si l'on mesure l'investissement personnel et financier et le résultat, le jardinier professionnel est peut-être le choix le plus optimal. Pour en avoir le cœur net, n'hésitez pas à demander un devis gratuit.

Xavier

Geschreven door Xavier

Content specialist Ajusto