AjustoAjusto logo
entretien chaudière
02 nov. 2020

Les 5 erreurs à ne pas commettre lors d’un entretien de chaudière

Quentin
Door Quentin
  • Leestijd: 2 minuten

Selon la législation belge, l'entretien d'une chaudière au gaz ou au mazout est une opération qui doit être réalisée régulièrement. Ce contrôle est nécessaire pour s'assurer du bon fonctionnement de l'appareil. Mais quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors d'un entretien d'une chaudière ?

Que dit la loi ?

À titre d'information, ce sont les régions qui sont chargées d'établir les règles qui dictent l'usage des chauffages et de leur entretien. En Wallonie, par exemple, tous les utilisateurs sont obligés de faire l'entretien de sa chaudière en faisant appel à un spécialiste agréé. Depuis 2009, une personne qui possède une chaudière au gaz doit contrôler son appareil tous les deux. Pour les détenteurs de chaudière au mazout, celui-ci doit avoir lieu tous les ans. Dans tous les cas, il est indispensable de solliciter un professionnel compétent, à savoir un plombier-chauffagiste.

Par conséquent, l'entretien des chaudières en Belgique varie en fonction de chaque région. Si vous vous situez dans la capitale ou en Flandre, il est indispensable de vérifier vos installations tous les ans pour celles qui marchent avec les combustibles biomasses, liquides et solides. Celles qui utilisent le gaz requièrent un contrôle tous les deux ans. L'entretien d'une chaudière demande donc l'intervention d'un professionnel agréé sur le territoire belge. Une fois la visite terminée, le propriétaire pourra obtenir une attestation de contrôle périodique.

Consistant à vérifier la conformité de l'appareil et de son système, l'entretien d'une chaudière est une obligation que chaque Belge est tenue de respecter. Que ce soit sur une chaudière au gaz ou une chaudière au mazout, il faut savoir qu'il existe certaines erreurs à ne pas commettre lors de l'opération.

1. Respecter la loi

La première chose à éviter consiste à n'enfreindre aucuns règlements stipulés par la législation. Pour rappel, une chaudière mal entretenue peut tomber en panne ou être néfaste pour la santé. Il est donc essentiel de bien suivre les réglementations afin de prévenir contre les problèmes. En cas de sinistre, vous risquez d'être non couvert par les assurances.

2. Réaliser l’entretien de sa chaudière à temps

Ensuite, l'erreur la plus fréquente est de réaliser l'entretien trop tard dans l'année. Vu qu'il s'agit d'un contrôle périodique obligatoire, chaque particulier doit impérativement respecter le délai mis en place. De plus, durant la saison hivernale, un plombier-chauffagiste est toujours débordé, ce qui rend le temps d'attente encore plus longue.

3. Ne pas faire l’entretien soi-même

L'une des choses qu'il faut également éviter est de vérifier sa chaudière par soi-même. La loi belge l'interdit. Cette pratique est uniquement dédiée à un professionnel qualifié qui possède les agréments nécessaires (G1/G2). D'ailleurs, le contrôle périodique obligatoire ne peut être remis que par ce spécialiste.

4. Un entretien n’est pas un dépannage

Il ne faut pas oublier que l'entretien n'est pas un dépannage. Afin que la chaudière soit correctement entretenue, l'appareil doit être en état de fonctionnement. Avant d'effectuer la vérification, l'idéal est de la faire réparer. Il est recommandé de demander un devis avant de réaliser les travaux.

5. Remplacer une vieille chaudière

Enfin, le fait d'entretenir une chaudière obsolète est une erreur qu'il ne faut pas commettre. Il faut savoir que l'utilisation d'un système qui a plus d'une dizaine d'années n'est pas conseillée. Avec ce genre d'appareil, vous risquez d'avoir des pannes fréquentes ou des pertes énergétiques. Si vous possédez une vieille chaudière, le mieux est de la remplacer le plus vite possible.

Quentin

Geschreven door Quentin

Content specialist Ajusto